A quoi s’applique la thérapie holistique ?

La thérapie holistique fait partie de la médecine non conventionnelle reposant sur des méthodes fondées sur la globalité de l’être humain, que ce soit sur le plan physique, émotionnel, mental ou spirituelle. En d’autres termes, cette thérapie prend en considération tous les aspects de l’être humain. C’est ce qui la différencie de la médecine dite « classique ».

La médecine holistique, un ensemble de thérapies

De nombreuses pratiques appartiennent à la catégorie des médecines « holistiques ». Du moment que la thérapie considère la personne dans sa globalité, elle fait partie de ce qu’on appelle « holistique ». Parmi les médecines holistiques, nous pouvons citer entre autres la sophrologie, l’hypnose et l’art- thérapie. Ces pratiques placent la sphère mentale et la sphère émotionnelle au centre du processus de guérison. D’autres approches sont plutôt orientées vers le physique et l’énergétique. Il s’agit entre autres du reiki, du magnétisme et de la massothérapie. 

Avez-vous vu cela : Comment adapter son alimentation en fonction de son activité sportive ?

Un soin holistique pour objectif de dissoudre des blocages de toutes sortes. Cela fait référence :

  • Aux blocages physiques
  • Aux blocages émotionnels
  • Aux blocages psychiques

la thérapie holistique utilise les moyens que chaque humain possède en lui pour aider celui-ci à avancer, à dépasser et à éliminer tous les blocages qui peuvent être des freins dans sa vie. 

Dans le meme genre : Ordre des médecins : il veille au respect des codes de déontologie

Qu’apportent les soins holistiques ?

Lors d’un soin holistique, la personne aura la sensation d’avoir un esprit plus apaisé et le corps plus détendu. Bien que cette pratique s’adresse à tout le monde, elle n’est pas censée remplacer une consultation médicale en cas de pathologie. Néanmoins, elle peut servir d’excellents compléments aux traitements classiques ou au suivi psychologique. 

La thérapie holistique peut s’appliquer aussi bien aux enfants, aux adultes, aux personnes âgées qu’aux femmes enceintes. Elle peut être utilisée pour traiter différentes problématiques comme le stress, le manque de confiance en soi, les problèmes d’insomnie, les douleurs physiques, les phobies, les chocs ou les troubles émotionnels, les problèmes d’addiction, etc.

Même s’il n’y a pas de contre-indications relatives aux thérapies holistiques, le praticien se doit d’adapter les méthodes utilisées en fonction du profil de chaque client pour que celui-ci puisse bénéficier pleinement des bienfaits de la pratique, en toute sécurité. 

Peu importe la problématique qui se présente, après la pratique d’une thérapie holistique, la personne pourra s’ouvrir au changement et se libérer des schémas répétitifs qui limitent ses capacités et ses possibilités d’évoluer dans différents domaines. Il peut s’agir de sa vie personnelle, de sa vie professionnelle, de sa relation avec les autres, etc.

Le principe de la théorie holistique

Comme il a été dit précédemment, la théorie holistique agit sur un individu dans sa globalité. En d’autres termes, elle traite le corps et l’esprit en même temps. La personne recevant les soins holistiques, dans ce cas, n’est plus considérée comme un patient mais comme un individu à part entière. 

Cette thérapie a pour principe de traiter entièrement tous les maux de l’individu. En d’autres termes, les soins apportés ne doivent pas être séparés en plusieurs parties mais rassemblés en un traitement global de tout ce qui concerne l’individu sans en laisser aucune partie.

Le processus de la thérapie holistique

Pour mener à bien ses missions, le thérapeute prendra le temps de poser des questions d’ordre psychologique aux patients. Comme toute pratique de la médecine, le traitement holistique peut parfois s’associer à des traitements médicamenteux, spécifiquement des médicaments naturels comme les plantes médicinales, les remèdes homéopathiques, les thés, etc. 

Le praticien peut également avoir recours à d’autres méthodes pour mener au mieux le processus de guérison du patient. En effet, il peut être amené à pratiquer des massages, du yoga, et toutes sortes d’exercices thérapeutiques focalisés sur la compréhension des maux de l’individu et sur la recherche d’un bien-être général.

Le qi gong fait également partie des pratiques souvent utilisés lors des soins holistiques. Cette pratique fait appel au travail de l’énergie afin d’aider les individus à retrouver un équilibre spirituel, psychique et physique. 

Quant au massage holistique, elle a pour but de soulager et de détendre les patients. En outre, il est utilisé afin d’aider les patients à relâcher toutes les toxines de leur corps et améliorer leur capacité de guérison. Cette pratique joue aussi un rôle important dans la lutte contre le stress musculaire.

Ayant été pratiquée depuis plusieurs années, la thérapie holistique a été perdue de vue dans les années 60. Il a fallu un certain temps pour que les bienfaits de cette pratique soient reconnus par le personnel médical. En effet, plusieurs établissements de santé font appel à ces professionnels pour accélérer la guérison ou aider les personnes à supporter les douleurs générées par les traitements classiques. 

Previous post Développement personnel : les fondements et les avantages à tirer
Next post Secrets de beauté et de vitalité : Un guide santé essentiel